LA PIERRE PAUSE

« LOU ROC DES MORTS »

A l’époque où au hameau de Las Codios et aux alentours, vivaient de nombreux foyers, reliés au plateau de Sérénac que par un abrupt chemin de terre, les corps des défunts étaient transportés à bras d’homme, sur un brancard, jusque au plateau. Là, très certainement, le corbillard les prenait alors vers l’église et le cimetière.

Pendant cette montée, qui devait être fort pénible, une pause à mi parcours était nécessaire. La dépouille était alors posée, pour la durée de la halte, sur ce rocher divinement placé, qui lui avait valu, du fait de l’office qu’il remplissait, l’appellation de « Roc des Morts » ou « Pierre Pause ».

Lors du tracé de la route actuelle de « las Codios », les aléas des terrassements firent qu’elle fût déplacée et enterrée sous quelques mètres cubes de terre. En 1998, grâce à la mémoire de l’ancien propriétaire des lieux, elle fût déterrée et replacée à quelques mètres de son emplacement initial séculaire. Elle est maintenant placée au bord de la route, sur un monticule de terre destiné à la mettre en valeur .

« Cette imposante pierre plate, taillée par la nature, judicieusement déposée là, au bord du sentier, avait pour mission, en ce temps où les défunts de la Vallée devaient rejoindre le plateau de SERENAC pour leur repos éternel, en cet abrupt où le char ne pouvait encore accéder, de recevoir, le temps d’une halte réparatrice, la dépouille du défunt, afin que les porteurs, qui le convoyaient à la force de leurs bras vers sa demeure éternelle à SERENAC, puissent reprendre leur souffle et retrouver la force nécessaire pour accomplir cette dernière étape de cet ultime voyage. »

Elle a rempli cette fonction jusque vers les années 1950.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris